Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Mon hobby - Ma passion / Peinture / Maguy Hoebeke & Albert Terken
Actions sur le document

Maguy Hoebeke & Albert Terken

  L’œuvre des deux peintres domiciliés à Lesve depuis 1979, a commencé très tôt, bien avant les années 40. Deux vies entièrement consacrées à la peinture, la justesse du dessin, la beauté des formes et la profondeur de l’horizon.
 

Honfleur.JPG


Maguy HOEBEKE (1918 – 2009), fit ses études à l’Académie Royale de Bruxelles, où elle y rencontra son futur époux Albert TERKEN. Tout d’abord en dessin, elle y obtînt un premier prix, puis en "peinture nature" ce qui lui valut également un premier prix.
Elle avait dans le sourire et le regard la même lumière que celle de ses toiles. Ses paysages d’hivers mélancoliques, ses marines sereines, ses vergers en fleurs, ses collines lumineuses, ses quelques portraits, sont les souvenirs qu'elle a imprégné en elle lors de ses longues randonnées dans le Brabant et la Fagne, sur les côtes normandes et bretonnes, mais aussi en Champagne, en Cévennes, en Espagne, en Tunisie. Toutes ces œuvres dans lesquels elle exprime toute sa joie, sa sensibilité et sa douceur.
Maguy Hoebeke étonne par la puissance de son pinceau et la facture très rigoureuse qu’elle offre à un univers de beauté sauvage.
 

la fermette à la butte.jpg

 

Pommiers en fleurs.JPG
 

 


 

Fantasia de face.jpg

 

Albert TERKEN (1919 – 1992), né à Sidney (Australie), a débuté comme dessinateur lithographe. Après des études à Saint-Luc et à l’Académie Royale de Bruxelles où il remporta différentes distinctions importantes dont un premier prix de dessin avec la plus grande distinction, un prix de peinture et un premier prix de composition, il s’adonna entièrement à la peinture. Un hommage lui fut rendu par la Ville de Bruxelles à l’occasion du millénaire de Bruoscella. La Biennale de Malte d’Art International lui a décerné en 1997 un Special Distinction Award.
Il fit beaucoup de portraits, comme celui de Michel Simon, et des compositions telles que le Lundi des Fous, La Fuite en Egypte, Don Quichotte, l’Orchestre, différentes nativités, des Fantasias et de nombreux sujets sportifs. Mais c’est aussi et avant tout un peintre de plein air qui au fil des ans a éclairé et coloré sa palette. Celle-ci est en effet riche en lumière et en couleur. Ses couleurs sont aussi rudes, pleines d’audace et d’originalité.
Ses peintures détaillent avec amour des éléments de la nature, croquent des visages d’enfants ou des corps de femmes, fixent des barques ou des bateaux que berce la marée.
Ses dessins inédits, précis, rapides, essentiels en disent assez sur son incroyable technique, sa vision précise des choses et la façon parfaite de les rendre. C’est d’ailleurs dans le dessin que s’exprime le mieux l’art du peintre. Si des « tricheurs » éblouissent parfois par la couleur ou les artifices les plus étranges, les vrais peintres, les bons peintres sont toujours d’excellents dessinateurs. Albert Terken était de ceux-là : c’est pour cela que son œuvre reste aussi forte, aussi présente, aussi vibrante dans sa longévité.

 bateau cotentin.jpg

 

Chevaux dans la neige.jpg


Gigi Terken

Rue de l'Ecole, 15 - 5170 Arbre

081/43.39.14 - 0474/37.84.76

dGVya2VuLmhvZWJla2VAZ21haWwuY29t

com/site/maguyhoebeke/

com/site/albertterken/